Le Studio La Nef

LE STUDIO LA NEF – Réouverture le mercredi 2 septembre 2020 à 10h !

Situé dans le quartier gare de Montpellier, cet espace lumineux et préservé abrite depuis plus de 20 ans des activités artistiques et somatiques proposées par un collectif d’associations en direction de publics diversifiés.

Reconnu pour la qualité des enseignements qui y sont dispensés, il réunit une solide communauté de participants de tous âges qui viennent éprouver et partager, approfondir et chercher, créer ensemble et mettre en jeu ce qu’ils sont à partir de l’expérience du corps sensible et du mouvement.

 

LE LIEU

Imaginez un cube d’environ 10 mètres de côtés avec une hauteur sous plafond de 3 mètres 50 à l’entrée et de 9 mètres en fond de salle. Le studio est éclairé par une large baie vitrée et deux fenêtres de toit ; des toiles tendues en forme de vagues ont été apposées à 4 mètres 50 de haut pour adoucir l’acoustique lorsqu’il est question d’entendre du théâtre, de la musique ou du chant. La salle, entièrement pourvue d’un plancher flottant, est parfaitement adaptée aux activités artistiques et aux pratiques somatiques. Elle est équipée d’un système de diffusion sonore (ampli, enceintes, lecteur CD …), et de matériel pédagogique (tapis, ballons, briques … ).
De façon adjacente, deux autres petits volumes viennent constituer les vestiaires et le bureau jouxtant un local technique. L’ensemble donne sur une cour intérieure d’environ 110m² qui permet d’accueillir un petit public pour partager des moments de convivialité.

 

LES ACTIVITES AU STUDIO LA NEF : CONCEPTION ET ENJEUX.

Les activités proposées sont essentiellement des activités artistiques, des pratiques somatiques, des rencontres culturelles et festives en lien avec la danse, le chant, le théâtre ou la musique. Elles déploient, selon des modalités différentes, un rapport sensible au monde dans lequel le sujet est acteur, présent aux autres et à lui-même, dans une relation d’écoute, de connivence et de considération bienveillante.

 

LES ACTIVITES ARTISTIQUES

Les pratiques artistiques proposées sont d’autant plus porteuses de sens qu’elles entrecroisent l’apprentissage technique et la culture de l’imagination créatrice.

  • Elles permettent à tous de découvrir et d’expérimenter son pouvoir créatif tout en gardant une distance réflexive sur sa production.
  • Elles ouvrent un espace commun d’expression où les productions imaginaires deviennent visibles et objectives.
  • Elles rendent possible pour chacun, expérimenté ou débutant, un chemin de progrès dans la création, la compréhension et la maîtrise techniques de sa pratique artistique.

Dans l’enseignement technique, l’expérience sensible et la conscience perceptive sont considérées comme la source de l’action et de l’activité motrice. L’enseignant éclaire le chemin emprunté par l’élève, il lui permet de comprendre son action et lui indique les outils pour maîtriser ses gestes.

Dans les ateliers, les personnes sont attentives aux sensations, aux traces mnésiques et à leurs effets sur l’usage du corps. Les matériaux corporels sollicités : sons, gestes, paroles, rythmes, musicalité, mouvements, poids, espace, temps sont la matrice concrète du travail de l’imagination. Comme le montre G.BACHELARD, dans « La poétique de l’espace », l’activité de création esthétique appelle un état de rêverie. Elle permet de dessiner des espaces apaisants et heureux, des paysages, des lieux de partage, de rencontre et d’invention médiatisés par un imaginaire poétique partagée.

 

L’EDUCATION SOMATIQUE
Les pratiques somatiques – du grec soma : le corps vivant – visent à développer la conscience corporelle du corps en mouvement. L’éducation somatique est :

  • systémique : le corps et la personne sont abordés dans leur ensemble dans un lien dynamique de réciprocité.
  • holistique : le corps n’est pas séparé de l’esprit, de la conscience de soi et de l’histoire vécue et cumulée de la personne.
  • sensorimotrice: elle s’appuie sur l’expérience sensorimotrice, première forme d’apprentissage de l’être humain où l’enfant, en prenant conscience dans son corps de ses propres mouvements, découvre son environnement et développe un sens de lui-même.

Elle permet de :

  • de solliciter le sens du mouvement – la proprioception et la kinesthésie – de l’éduquer comme les autres sens, d’être sensible à la faculté que le corps a de sentir, ressentir, réguler, équilibrer, décider, agir pour exprimer le sujet.
  • d’élargir le champ de sa conscience corporelle en affinant la perception de son axe, de son rapport à la posture, à l’équilibre, à la différenciation des parties de son corps, au temps, à la vitesse, à la durée.

Elle a pour objectif :

  • de permettre à chacun une prise de conscience de son potentiel, une ouverture à d’autres chemins moteurs, une liberté de découvrir et d’expérimenter une multiplicité de possibilités corporelles et esthétiques.
  • d’aider les personnes à se prendre en charge en développant des compétences personnelles et des outils concrets pour avoir du pouvoir sur sa santé et son bien-être.